Vin rosé

Vin rosé

Vin rosé

Le processus d'élaboration des vins rosés est à mi-chemin entre le blanc et le rouge et n'est pas, comme beaucoup le croient, le simple mélange de vins blancs et rouges: c'est en fait une pratique interdite par la loi dans tous pays viticoles du monde; la seule exception concerne les vins effervescents rosés qui, dans la plupart des cas (et le seul cas en œnologie) sont produits en mélangeant des vins blancs et rouges en quantités variables afin d'obtenir un vin rosé de départ. Les vins rosés sont élaborés avec des raisins à baies rouges, selon des techniques spécifiques et avec l'intention déclarée de produire un vin de couleur rose.

Macération
D'une manière générale, on peut dire que la production des vins rosés est un processus à mi-chemin entre la production du vin blanc et du vin rouge: en particulier, elle commence de la même manière que les vins rouges et se poursuit comme pour les vins blancs. A partir de raisins rouges, qui subissent un pressurage doux, le moût est obtenu: celui-ci n'est pas séparé des peaux qui entament la macération. La couleur rosée, ainsi que la couleur des vins rouges, est obtenue en faisant macérer les peaux dans le moût pendant une durée variable, allant de quelques heures à un maximum de deux jours. La durée du temps de macération dépend essentiellement du pouvoir colorant des raisins et du type de vin rosé à produire. Pendant cette phase, il est essentiel d'éviter le début de la fermentation, donc le moût est sulfité et la température maintenue basse.
La macération du moût dans les peaux s'effectue en effet de différentes manières, chacune permettant d'obtenir des résultats spécifiques. Les vins rosés sont classés en fonction du mode de production et précisément: vins de nuit, vins de jour, vin gris (vin gris) et vins blush,. Si la macération dure de 6 à 12 heures, le vin rosé est défini comme un vin de nuit, tandis qu'avec une durée d'environ 24 heures, il est défini comme un vin d'un jour. Les vins gris ne sont pas des vins de couleur grise, mais simplement des vins rosés pâles: élaborés selon les mêmes procédés œnologiques que les vins blancs, les vins gris sont issus de raisins à très faible pouvoir colorant, comme le Cinsaut Rose, le Cinsaut Gris et Cinsaut. Ce type de vin est produit en pressant les raisins et en évitant la macération du moût dans les peaux, tout comme pour les vins blancs. Cette technique est également utilisée dans certaines régions de France avec des raisins de Gamay lorsqu'elle n'atteint pas une maturité optimale pour la production de vin rouge. Une technique similaire est utilisée aux États-Unis d'Amérique pour la production de vins dits blush.

Fermentation et maturation
A la fin de la macération, le moût est séparé des peaux et donc le processus d'élaboration se poursuit exactement comme pour les vins blancs. En général, les vins rosés sont fermentés dans des récipients inertes, tels que l'acier et le ciment, très rarement dans des récipients en bois, tels que des barriques et des barriques. En fin de fermentation, les vins rosés sont stabilisés, filtrés puis mis en bouteille, prêts à être commercialisés. En raison de leur faible teneur en polyphénols, ainsi qu'en raison de la tendance à perdre rapidement de l'acidité, les vins rosés ne sont pas très adaptés au raffinage en bouteille; au fil du temps, ces vins ont également tendance à perdre leurs meilleures qualités de fraîcheur aromatique et gustative, en plus de leurs arômes agréables de fruits et de fleurs: ce sont donc des vins à consommer le plus tôt possible, de préférence dans les deux ans suivant la récolte.

Vin rosé (source: www.panedivino.it)

Bibliographie
http://www.vinidelsalento.it
https://vinieterroir.wordpress.com
http://www.diwinetaste.com


Vidéo: Recette tarte au vin rosé cuit