Conception verte

Conception verte

Design écologique: tous les facteurs à prendre en compte

La conception du green nécessite la prise en compte de nombreux facteurs, essentiels pour pouvoir créer un jardin de manière rationnelle et satisfaisante. Évidemment, on ne peut que commencer par considérer le budget disponible: le montant d'argent qui peut être dépensé représente le point de départ autour duquel organiser l'ensemble de la conception. Pour cette raison, il conviendra de procéder à un calcul préventif des coûts et dépenses à réaliser, que les travaux soient réalisés de manière indépendante ou qu'ils soient confiés à des sociétés externes. Il est important de garder à l'esprit que la création d'un beau jardin luxuriant et esthétique peut nécessiter un investissement économique initial assez substantiel, qui est cependant remboursé lorsqu'il contribue à augmenter la valeur globale de la maison.


La taille du jardin

Un autre élément fondamental dans la conception de la verdure concerne les mesures: le choix du style à adopter dépend de la taille de la surface à traiter, mais aussi du type d'espèce végétale sur laquelle orienter ses achats. Il est évident, en effet, que les conifères de sept ou huit mètres de haut qui se détachent magnifiquement dans les grands jardins ont peu de chances de s'intégrer harmonieusement et équilibré dans un jardin de quelques mètres carrés; pour ces derniers donc, il sera préférable d'opter pour des haies et des buissons, pour des arbustes non imposants ou, mieux encore, pour des grimpeurs qui, se développant vers le haut, permettent de gagner beaucoup de place et en même temps offrent une sensation de profondeur . Comme mentionné, les dimensions affectent également le style: en ce sens qu'en présence de très grands jardins, il pourrait être une solution gagnante de mélanger deux ou trois styles différents, de manière à animer l'environnement et à éviter de le rendre trop plat.

D'un point de vue pratique, l'exposition au soleil du terrain est un facteur qui peut influencer toute décision. Dans le sens où il existe des espèces végétales qui préfèrent la fraîcheur et l'ombre et d'autres qui, en revanche, aiment recevoir directement les rayons du soleil et ne souffrent pas excessivement de la chaleur: l'adoption de certains plats plutôt que d'autres dépendra donc aussi de la position du jardin. Concrètement, une exposition sud ou sud-ouest garantit le plein soleil une bonne partie de la journée, mais nécessite en revanche, pour les journées les plus chaudes d'été, la mise à disposition d'abris spécifiques pour éviter que les plantes ne se heurtent brûlures et échaudures. En revanche, l'exposition à l'est est déconseillée, qui bien que pouvant compter sur la lumière du soleil dès les premières heures du matin, déjà en début d'après-midi, doit affronter l'ombre et le froid. Une solution «moyenne», en revanche, est celle des sols exposés au nord, qui se caractérisent par des transitions très progressives du froid au chaud (et vice versa): une condition particulièrement agréable pour les végétaux qui - comme on le sait - souffrent principalement de grands changements de température.


- jardin">Les conditions climatiques: soleil, pluie et vent

Les conditions climatiques, à prendre en compte lors de la conception du green, sont évidemment étroitement liées à l'exposition au soleil: parce que les plantes habituées aux climats tropicaux ont peu de chances de survivre dans des environnements très secs, pour ne donner qu'un exemple. De ce point de vue, il sera donc utile de prêter attention à la fréquence et à l'abondance des précipitations, à la rigidité des températures hivernales, à la sécheresse des jours d'été et à l'intensité des vents. Concernant ces derniers, il faut également vérifier la présence de haies et de grands arbres, qui représentent un obstacle au vent, ou de bâtiments et de murs qui, contrairement à ce que l'on serait amené à croire, ont un effet négatif. car ils provoquent des micro-turbulences résultant de l'impact avec les rafales. La présence de grands arbres ou de bâtiments affectera également la protection contre les regards indiscrets, la pollution sonore (ils pourraient protéger contre le bruit de la route) et la création de zones ombragées.


Prises électriques et prises d'eau

De plus, il conviendra de vérifier l'existence ou la possibilité d'installer des prises électriques (si vous souhaitez construire un système d'éclairage) et bien sûr les sorties d'eau à raccorder au robinet (et éventuellement à une minuterie) pour créer un système d'irrigation. automatique, particulièrement indispensable pour mouiller l'herbe aux premières heures du matin, et en général si vous vous sentez incapable de maintenir l'environnement au quotidien.

Un dernier facteur à considérer concerne la nécessité d'introduire dans le jardin des éléments tels que tables, bancs, chaises, jeux pour enfants, gazebos, barbecues, etc.: cela dépendra de la fonctionnalité qui sera attribuée à l'espace vert, ainsi que naturellement à l'espace disponible.


Planification écologique: commencez

Une fois toutes ces variables prises en compte, dès la phase de conception, vous pouvez passer à la phase d'action, en commençant à semer la pelouse (au cas où vous devriez repartir de zéro; mais il se peut aussi que la conception du green concerne simplement un jardin abandonné ou non traité qui doit être réaménagé) après élimination des mauvaises herbes à la main ou éventuellement à l'aide d'un herbicide. Un mélange à parts égales de ray-grass et de fétuque assure une croissance luxuriante mais pas excessive.


Vidéo: Jean Louis Yague PIERRE NATURELLE ET CONCEPTION VERTE