Fleurs séchées pressées

Fleurs séchées pressées

Fleurs séchées pressées

Qui d'entre nous n'a jamais gardé dans un vieux journal ou dans un livre, une petite fleur maintenant sèche et aplatie en souvenir d'un moment heureux de notre passé? En effet, presser et laisser sécher les pétales ou les feuilles est une technique qui permet de conserver les légumes pendant longtemps. Les bourgeons, avec leurs couleurs vives et leurs formes variées, sont parfaits pour une utilisation dans les arts décoratifs. En particulier, la technique des fleurs séchées pressées est particulièrement répandue et utilisée pour la création de peintures, compositions, pot-pourri et décorations qui préservent la fraîcheur, la vivacité et le naturel du printemps et des belles saisons. Pour réaliser cette technique il faut tout d'abord choisir les fleurs qui nous plaisent le plus ou qui correspondent le mieux à notre travail et les collectionner. La saison idéale pour la récolte va de la fin du printemps, lorsque les prairies et les collines sont couvertes de fleurs aux couleurs douces, au début de l'automne, caractérisé par le jaunissement des feuilles. Pour que les fleurs que nous cueillons conservent autant que possible leurs couleurs et parfums d'origine, il est conseillé de choisir les heures les plus chaudes d'une journée ensoleillée comme période de culture. Il est également important de se rappeler que toutes les fleurs ne sont pas adaptées au séchage. Les plus appropriés sont: rose, marguerite, lavande, mimosa, lierre, feuille de laurier, bruyère, hortensias, pensées, lys, freesias, primevères, anémones , fougères, acanthe et la plupart des feuilles. Veillez également à ne pas cueillir des plantes appartenant à des espèces protégées ou, pire encore, contenant des substances toxiques ou irritantes.

Choisissez les plus belles fleurs de chaque plante (celles de forme plate et pas trop volumineuse, avec une seule corolle et des couleurs vives réagissant particulièrement bien au séchage) et placez-les délicatement dans un panier recouvert d'une fine couche de coton légèrement humide.


Techniques de pressage

Cette technique passe par une presse qui peut, dans de nombreux cas, simplement consister en un poids que l'on peut facilement trouver parmi les objets que l'on a chez soi, comme des livres ou de grands tapis. Si vous voulez construire une vraie presse à faire vous-même, procurez-vous simplement deux planches de bois assez lourdes, des feuilles de carton, du papier buvard (ou du papier journal), de la ficelle et des vis à écrous.

Les fleurs à presser sont placées entre deux feuilles de papier absorbant et entre deux feuilles de carton puis sous la presse. Le papier absorbant doit être changé une fois par jour. On remarquera que, surtout dans les premiers jours, le papier aura absorbé toute l'humidité de la fleur jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche à la fin de la procédure. La presse doit être placée dans un endroit frais et sec. Après environ 10 jours, nous pouvons libérer la fleur de la presse qui sera bien écrasée, fine comme une feuille de papier.

Il est important de rappeler que dans le cas de pétales particulièrement volumineux et charnus (comme les freesias ou les jonquilles), ils peuvent être coupés en deux sur toute la hauteur de la fleur. Si au contraire nous avons de gros pétales, nous pouvons décider de les presser individuellement et, avec un peu d'imagination, les utiliser pour créer de nouvelles formes.


La façon de procéder

Une fois pressés, les pétales sont très délicats (roses notamment) et doivent être conservés dans des cartons, en alternant chaque fleur avec une couche de papier de soie, jusqu'à leur utilisation. Cependant, les sacs en plastique ne sont pas recommandés qui, en plus de retenir l'humidité, qui est nocive pour les semis séchés, ne permettent pas un stockage ordonné, risquant ainsi d'endommager notre travail.

Le processus de pressage peut modifier partiellement la forme et la couleur de la fleur qui, au fil du temps, tend à s'estomper davantage. Les bourgeons qui retiennent le mieux les couleurs sont ceux dans les tons de jaune et d'orange, tandis que ceux de bleu ou de rouge ont tendance à devenir presque blancs. Les feuilles, par contre, peuvent devenir presque noires (comme dans le cas du lierre), jaunir ou devenir grisâtres.


Vous utilisez des fleurs pressées séchées

Ils sont généralement utilisés pour des compositions décoratives qui les placent sous verre ou protégés par des peintures et colles transparentes. Cela permet à la fleur de se défendre de l'humidité et de la poussière et de rester en bon état pendant longtemps. Pour créer les images florales classiques avec des pétales écrasés, il suffit de coller les fleurs à votre goût avec de la colle vinylique sur une base (carton, papier de riz, papier peint, tissu), laissez sécher la colle pendant quelques heures, couvrez le tout avec un verre et fermer dans un cadre.

Les fleurs séchées peuvent également être utilisées pour créer des cartes postales personnalisées: il suffit de coller les pétales sur un carton rigide assez épais avec de la colle vinylique, de laisser sécher et de recouvrir le tout d'un film adhésif transparent. Une bonne idée, venant du nord de l'Europe, ce sont les bougies fleuries. Pour les fabriquer, vous devez vous procurer des bougies avec une surface suffisamment grande pour accueillir la décoration florale. Nous procédons à l'aide d'une cuillère chaude qui recueille la fleur et la laisse adhérer à la bougie. En faisant légèrement fondre la surface de la cire, elle incorporera la fleur. L'opération doit être répétée pour chaque fleur à ajouter. Pour tout fixer définitivement, vous pouvez brosser toute la surface avec de la cire ou de la paraffine dissoute sur le feu.


Vidéo: Les Tutos de Séverine Comment faire sécher vos fleurs et vos bouquets